43e APF au Luxembourg : le Président Issaka SIDIBE à l’honneur

Le Duché du Luxembourg a abrité du 06 au 11 Juillet 2017, la 43e session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie. Le thème retenu s’intitulait « Diversité linguistique, diversité culturelle et identités ». L’Assemblée nationale du Mali a été représentée à cette importante rencontre par une forte délégation composée de députés et de cadres administratifs, conduite par l’honorable Assori Aicha Belco MAIGA,5e vice-présidente de l’Assemblée national et  présidente déléguée auprès du président de la section APF Mali, l’honorable Issaka SIDIBE. Le Mali était justement à l’honneur au Luxembourg, le président SIDIBE a été désigné par ses pairs pour siéger au bureau de l’APF 2018-2019.

Bilan et perspectives de l’APF
Les assises du Luxembourg ont enregistré la participation des parlementaires membres  des sections APF des cinq continents.
Elles ont aussi enregistré la participation effective de la secrétaire générale de l’organisation internationale de la francophonie madame Michaelle JEAN.
 Au-delà du thème central inscrit aux débats, la session a fait le point de l’ensemble des activités menées depuis la 42e réunion tenue à Madagascar en 2016.Elle a ainsi examiné le rapport d’activités de la secrétaire générale parlementaire, du trésorier général sur les comptes de l’organisation, elle aussi entendu le secrétaire général adjoint des nations et directeur exécutif de l’ONU sida, notre compatriote Michel SIDIBE mais aussi le président du forum francophone des affaires entre autres.
Les parlementaires francophones ont aussi ratifié plusieurs accords de partenariat tout en procédant à certaines réformes dans les statuts de l’APF pour mieux  l’adapter au contexte et à l’évolution du monde.
 
 
L’APF solidaire des Etats du sahel contre le terrorisme
 Plusieurs résolutions sur diverses situations concernant les pays francophones et l’état du monde en général ont été adoptées. Elles concernent entre autres l’extrémisme violent et la radicalisation, le développement de la coopération parlementaire ou encore  le terrorisme au sahel. Dans cette résolution, l’assemblée parlementaire de la francophonie s’inquiète de la présence de groupes terroristes au sahel notamment au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Tchad ou des attaques et des menaces djihadistes pèsent lourdement  sur le quotidien des populations dans plusieurs zones.
L’APF réaffirme donc son attachement à la souveraineté, à l’intégrité territoriale et l’indépendance politique des  Etats concernés. Elle condamne fermement les actes terroristes perpétrés, salue l’initiative des gouvernements du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad de la mise en place de la  force militaire régionale conjointe, le G5 sahel pour lutter contre le terrorisme, l’insécurité, le trafic de drogue, de biens et d’êtres humains dans la région.

Face à la situation, les parlementaires francophones appellent la communauté internationale à appuyer les efforts des pays du sahel, victimes d’actes terroristes en soutenant la création et l’opérationnalisation de la force anti- terroriste G5 sahel.
Le président SIDIBE  dans le gouvernement mondial de l’APF
Le renouvellement du bureau  pour la période 2018- 2019 de l’APF monde a été l’un des temps forts de la session du Luxembourg.  Le Mali à travers le président de l’Assemblée nationale, figure en bonne place dans l’équipe conduite désormais par le président du parlement du Québec Jacques Chagnon. Le choix unanime porté sur l’honorable Issaka SIDIBE pour siéger comme membre du bureau mondial de l’APF pour un mandat de deux ans, vient récompenser tous les efforts déployés sous sa présidence pour faire figurer le parlement malien dans la marche de la francophonie.
 On peut retenir qu’il a été l’un des grands acteurs du retour du Mali au sein d’organisation internationale de la francophonie en 2014, suite à la suspension consécutive au coup d’état de 2012. Retenir aussi que malgré le contexte difficile, le président SIDIBE a pu convaincre ses pairs pour que Bamako abrite la 24eAssemblée régionale Afrique de l’APF en 2016.
 Sous la législature qu’il préside, le parlement malien a bénéficié d’appuis importants et multiformes de l’APF. On peut citer notamment, la création d’un nouveau site internet pour l’Assemblée nationale  en 2016, l’installation d’un système d’affichage électronique des informations au sein de l’hémicycle sans oublier les nombreuses formations financées en faveur du personnel parlementaire. 
Radio du parlement
89.4 MHZ